vendredi 18 août 2017

Championnat de France 2017 à Agen



Cette année, l'Echiquier Grenoblois sera représenté par les joueurs suivants :
Jean Peyrin chez les Vétérans     Appariements et résultats
Raphaël Bandet dans l'Open A     Appariements et résultats
Thomas Lepoittevin et Ethan Saya dans l'Open B     Appariements et résultats
Alexandre Arnaud-Audiffren dans l'Open C     Appariements et résultats
Nathan Bergonzoli dans l'Open D     Appariements et résultats

mardi 15 août 2017

Le Quang Liem - Caruana Fabiano

Pour ceux qui manquent d'activités échiquéennes au mois d'août, voici un petit exercice extrait d'une partie de la première ronde du "Grand Chess Tour - Phase 2 - Parties rapides" jouée hier à Saint-Louis (USA). Ce n'est pas un problème, les blancs ont 3 manières de gagner. Pouvez-vous les trouver?

  

Pour avoir les solutions, il faut sélectionner la zone blanche ci-dessous.
Solution 1 :
51. Tg8+ Rd7 52. T6g7+ Rc6 53. Tc8+ Rb6 54. Tb8+ Rc5 55.Txb1

Solution 2 :
51. Tc7 Tf2
   (ou 51...Rd8 52. Ta7 et les noirs doivent donner la Dame)
52. Tg8+ Tf8 53. Tc8+ +-

Solution 3 :
51. Ta7 Rf8 Seul espoir de ne pas redonner le matériel
        (ou 51...Tf2 52. Tg8+ Tf8 53. Ta8+ Rd7 54. Tgxf8 +-)
52. Ta8+ ! Rf7 53. Tag8 1-0
Pour éviter le mat par T6g7 les noirs devraient donner
leurs 2 pièces. C'est cette dernière méthode qui a été jouée.

dimanche 9 juillet 2017

Villard de Lans, 14ème, c'est fini !



Le tournoi de Villard de Lans s'est achevé sur une belle cérémonie de remise des prix. Vous trouverez tous les résultats en suivant les liens : Principal    Accession







Ce tournoi n'aurait pu avoir lieu sans le soutien de la mairie et de l'office du tourisme de Villard de Lans. La salle magnifique qui nous est offerte, l'aide matérielle et logistique dont nous bénéficions (l'aide au logement des joueurs invités, la tente en extérieur, les remises pour tous à la piscine etc ...) tout cela est inestimable et rend ce tournoi unique, dans un cadre montagnard splendide.
Ce tournoi a pu se dérouler sans anicroche grâce aussi à toutes les bonnes âmes bénévoles. En particulier, merci à Annick, Pierre, Daniel, Thomas, Jacqueline, Christophe, Pascal, Raphael, Anouk... Je ne peux citer toutes les personnes qui ont donné de leur temps pour que ce tournoi soit une réussite, mais qu'elles soient bien persuadées que mes remerciements leur sont aussi adressés: sans cette aide généreuse, pas de bar, pas de tables rangées ou de chaises empilées, pas de transport de matériel, pas de jeu géant installé, bref, pas de tournoi. Un grand merci à vous !






Je voudrais terminer par une petite digression déjantée sur ce à quoi rêve une présidente de club pendant qu'elle est occupée, avec plusieurs autres, à ranger dans les boites les plus de 2200 pièces de bois qui composaient les jeux du tournoi et de la salle d'analyse. Vous avez certainement tous tenté de faire rentrer dans cette fameuse boite à deux compartiments les blancs d'un coté, les noirs de l'autre et vous vous êtes certainement aussi énervé plus d'une fois parce que "ça ne rentre pas", impossible de faire glisser jusqu'au bout le couvercle, il y a une pièce qui dépasse. En langage scientifique, ça s'appelle l'encombrement stérique.

Pourtant, la première fois que j'ouvre une boite de jeu neuve, les pièces sont bien toutes dans la boite et j'ai même l'impression que je pourrais y glisser encore au moins un ou deux pions ! Pour faire rentrer dans le rang (et dans la boite) la pièce récalcitrante, je vous donne un truc : secouez vigoureusement la boite, ou tapez-la contre la table, les pièces vont se réarranger et là, miracle, le couvercle se ferme. N'empêche que l'opération fait perdre plusieurs secondes à chaque fois. Pour tenter de diminuer le temps passé à ranger chaque jeu (parce que les autres volontaires les apportent de la salle de jeu plus vite que je n'arrive à les ranger et que la cérémonie de remise des prix est pour bientôt), quelle est la meilleure technique ? Il est facile de trouver que mettre d'abord les grandes pièces (Roi, Dame, tours etc.) et en dernier les pions, qui plus petits, vont se loger facilement dans les interstices, supprime la nécessité du secouez-secouez-moi de la boite. Sauf que ça prend encore plus de temps parce que non contente de trier par couleur le tas de pièces en vrac, voilà que je dois maintenant aussi les sélectionner par taille. Ce temps supplémentaire par boite crée déjà un embouteillage de jeux qui s'empilent n'importe comment sur les tables de la salle de rangement.
C'est là qu'il faut reconsidérer le problème et se poser les bonnes questions. A quoi sert donc cette planchette au milieu de la boite ? Pourquoi vouloir absolument séparer les pièces blanches et noires ?  Quand je renverse la boite pour disposer le jeu en vue d'une partie, les pièces sont bien soudainement toutes mélangées sur le tapis (ça s'appelle l'entropie...) donc qu'ai-je à faire de les "ranger" dans la boite ? D'ailleurs, démonstration, il y a quelques boites patinées par l'usage qui ont perdu la planchette qui les compartimente et là, en deux ramassages, (deux parce que j'ai de petites mains), toutes les pièces vont dans la boite sans aucun problème, le couvercle glisse tout seul, temps gagné: au moins 6 secondes! Par boite. Fois soixante-dix, au bas mot. 420 secondes. Au minimum. Arff, 6x10*7 ça fait bien 7 minutes, pas besoin de rediviser 420 par 60. Tiens, et pour les championnats de France, avec plus de 1300 joueur.se.s, ça ferait combien ? En fait, si on y réfléchit bien, la planchette ne sert à rien, au contraire, elle gène... Et si j'ouvrais toutes les boites pour enlever les planchettes, histoire de gagner du temps lors du 15ème tournoi ?
 
- "Isabelle, tu viens pour la remise des prix? On t'attend, là....A quoi tu rêves ? "


  


 

concours du cavalier d'or de Grenoble: résultats et lauréats

Après l'ours (Berlin),  le léopard (Locarno) ou le lion (Venise) voici donc LA récompense cinématographico-échiquéenne que vous attendiez tous, j'ai nommé le cavalier d'Or de Grenoble, première d'une série dont je ne suis même pas sure qu'elle verra une seconde édition.
Tout d'abord, les résultats: J'ai inséré avec plus ou moins de bonheur et de succès les titres de films suivants : Le tournoi (2015), joueuse (2009), face à face (1991), la partie d'échecs (1991), le prodige (2014), les joueurs d'échecs (1977), à la recherche de Bobby Fischer (1993), l'affaire Thomas Crown (1968, je n'aime pas les remake, en général) et la diagonale du fou (1984). Pour ce dernier, les mots clef "diagonale" et "fou" étaient inversés et séparés dans ma phrase, à l'impossible, nulle n'est tenue. Je décerne trois mentions spéciales pour "les joueurs d'échecs" film indien étonnant, "la diagonale du fou" à mon avis de très loin le meilleur film sur les échecs et "l'affaire Thomas Crown" avec, parait-il, le plus long baiser du cinéma.
Ensuite, les gagnants: Je m'étais assez mal exprimée dans mon billet lançant le concours, et je tenais à récompenser deux personnes, l'une liée au tournoi et l'autre non. Premier sans contestation aucune : Alain Saint-Arroman, par sms envoyé à 10h02 gagne donc la boisson de son choix dans la catégorie "hors tournoi". Dans la catégorie "tournoi", Thierry Gouyon, non inscrit au tournoi mais spectateur assidu, gagne également une boisson, pour son sms de 13h48.


Résultats / Results

Retrouvez toutes les informations du tournois (résultats et appariements) sur le site de la FFE, ou grâce aux liens ci-dessous /All info (pairing and results) are to be found by clicking the links below :

PRINCIPAL      ACCESSION

samedi 8 juillet 2017

La neuvième ronde.

Ce samedi 8 juillet verra s'achever le tournoi de Villard. Les rondes 7 et 8 ont conduit à de nombreux changements aux premières places. Dans l'accession, Pierre Sillero est toujours en tête mais il est talonné par la joueuse Lola-Shaina Milojevic-Daim et leur face à face dans la partie d'échecs de demain décidera de la plus haute marche du podium. Derrière eux, il y a 6 joueurs à 6 points (ça ne s'invente pas).  
Dans le tournoi principal, le prodige Matheo Zachary a chuté  contre Alexei Gavrilov, ce qui permet à ce dernier de remonter en deuxième position, juste derrière Piotr Brodowski.  Les joueurs d'échecs Nicolas Guignier et Sébastien Pucher devancent Michal Luch et Sébastien Joie, à la recherche non pas de Bobby Fischer, mais d'un point supplémentaire.
Dans un tout autre registre, signalons que l'affaire de Thomas Guntz-Crown marche bien : il a pu recueillir les réactions de douze joueurs s'étant portés volontaires pour être les cobayes des expériences scientifiques qu'il mène dans le cadre de sa thèse sur les émotions des joueurs. Il adresse à tous un grand merci.
Vous trouverez sans doute ce texte un peu étrange, voire un peu fou si vous l'avez lu en diagonale. J'y ai malicieusement glissé, au mieux que j'ai pu, plusieurs titres de films ayant un rapport avec les échecs. J'offre la boisson de son choix à la première personne qui viendra, d'ici la fin de la remise des prix, m'en donner la liste (titre exact et année de sortie du film). Le concours est également ouvert aux nombreux lecteurs et lectrices de ce blog qui ne seraient pas au tournoi, par sms au 06 70 62 35 06 (numéro NON surtaxé! N'oubliez pas de donner votre nom !). Je termine avec une illustration tirée du célèbre film "le septième sceau" sans doute à l'origine de mon intérêt pour le noble jeu (à moins que ce ne soit pour le cinéma...).


 

vendredi 7 juillet 2017

Dans la chaleur de la nuit....

Jeudi soir avait lieu le tournoi de blitz (3 min. +2s/coup), divisé en un tournoi "jeunes" (moins de 16 ans), en 7 rondes, et un tournoi "principal", ouvert à toutes et tous, avec 9 rondes.
Sofia Coppola étant occupée par ailleurs, la réalisation (appariements) était assurée par Claire Pernoud, la régie (nourriture) par Annick Bandet et la communication (affichage) par Isabelle Billard.  Le casting était relevé (Thorsten Haub et Sébastien Joie pour n'en citer que deux), avec également des joueurs observateurs du tournoi de cadence longue mais qui n'ont pas fait de la figuration pour le blitz, tel Claude Adrian. 




 


 
 




mercredi 5 juillet 2017

Thorsten Michael Haub

   Un Grand Maître sympathique et atypique

A l'époque où les jeunes Grands Maîtres atteignent souvent leur meilleur niveau avant la vingtième année, Thorsten Michael Haub a obtenu le titre suprême à 47 ans, ce qui est très rare, il en a aujourd'hui 49. Il faut dire que, bien qu'ayant débuté les échecs très jeune, il n'a participé à son premier open Fide qu'à l'âge de 20 ans et n'est devenu professionnel qu'à celui de 45, en arrêtant ses autres activités.
Thorsten habite Siegen, à l'est de de Cologne. Très francophile (ses feuilles de parties sont en notation française), il joue principalement dans notre pays : Les Sables d'Olonne et Avoine sont à son programme de juillet.
"Je n'ai pas eu une formation classique comme en bénéficient les jeunes Français", nous dit-il, "et je ne suis pas un théoricien. Peut-être n'ai-je pas assez travaillé, mais ce n'est pas à mon âge que je vais commencer !"
Depuis deux ans, les joueurs de Villard apprécient son caractère agréable. Sa voix est forte, mais ne croyez pas qu'il se fâche, sauf si vous lui parlez du sélectionneur de l'équipe de football allemande, Joachim Löw. Si vous le faites, prévenez l'arbitre d'abord :-)

Rejouer sa dernière victoire à Villard : La partie Haub - El Mchaouri