mercredi 16 mai 2018

Challenge scolaire du 16/5/2018

Le challenge scolaire a eu lieu à Echirolles. Cette fois, c'est Adam, l'autre jeune volontaire en service civique au club, qui a fait ses premières armes en tournoi, en aidant notamment Claire, arbitre principale du tournoi. 

Le classement s'effectue par école et collège mais il y a aussi un classement individuel. En collège, Samvel Khachatryan et Léo Boux de Casson empochent la première et la deuxième place, respectivement. En école, beau doublé du club également, avec Gabriel Correard et Guillaume Lambert Hoareau, classés premier et deuxième. 



Vous trouverez les résultats détaillés en suivant les liens ci-dessous :



dimanche 13 mai 2018

circuit jeunes, deuxième étape

Cette seconde manche du circuit jeune était un peu "trustée" par le club, avec pas moins de 21 participants de l'Echiquier grenoblois sur les 22 inscrits. Noé Laussedat, un des deux jeunes en service civique au club, était venu en renfort pour découvrir le fonctionnement des tournois, s'initier au système suisse et mettre la main à la pâte (à crêpes). 





mardi 1 mai 2018

Excellente fin de saison

Ce dimanche avait lieu les dernières rondes des compétitions par équipes pour les jeunes. L'équipe de Nat. II jeunes, composée, tout au long de cette saison, d'Ethan Saya, Thomas Lepoittevin, Edwin Akopian, Nathan Bergonzoli, Moïse Samouh, Lisa Costa-Boschetto, Samuel Detraz et Guillaume Lambert-Hoareau a réussi un beau doublé, ce qui conforte l'équipe en première position, et la promeut en Nat. I jeunes l'an prochain.  C'est une très belle réussite dont le club tout entier peut être fier: la relève est là!  Le profil de l'équipe sera passablement différent à la saison 2018/2019 car tout le monde grandit, ce qui, d'après le règlement de cette compétition très particulière, est potentiellement signe de changement de catégorie ou carrément d'éviction... Pour les adultes, il pourra paraître un peu incongru d'apprendre qu'à 17 ans, on est déjà trop vieux, mais c'est ça aussi, grandir: abandonner certaines choses pour en expérimenter de nouvelles. 



dimanche 29 avril 2018

Adieu à Patrick Le Febvre

Une terrible nouvelle : Patrick Le Febvre vient de nous quitter à seulement 53 ans, victime d'un accident cardiaque. Patrick avait été l'un des plus fidèles membres de l'équipe 2 qui jouait presque toujours en Nationale 3. Il n'hésitait pas à se sacrifier en acceptant le premier échiquier mais ce n'était pas forcément un sacrifice car, ces dernières années, il avait obtenu des succès remarquables à cette place. Il participait également à de nombreux tournois rapides, discipline où il est encore classé 2100. Nous perdons un ami, un joueur modeste malgré son très bon niveau, qui va beaucoup manquer au club et à son équipe.

Les obsèques auront lieu vendredi à 9 heures à l’église St Christophe de Prédieu à St Egrève


 

samedi 28 avril 2018

Ludovic Chandesris Champion de l'Isère

  

Le podium est entièrement grenoblois

Dans un championnat au niveau rehaussé par rapport aux éditions précédentes, nos joueurs ont bien rempli leur contrat. Ludovic gagne sans faire le moindre faux pas (7/7), Samvel ne concède qu'une seule nulle en dehors de sa défaite contre le premier et Alexandre chute seulement contre ses devanciers. Ethan, Bertrand et Edwin terminent aux place 4, 6 et 7 ce qui fait qu'un seul étranger au club vient s'insérer dans les 7 premiers : Georges Vasquez. Claire et Gérard font un bon tournoi tandis que nos deux poussins font leur apprentissage à la compétition. Excellent arbitrage de Thierry Delelis.

Classement final
Grille américaine
Performances Fide

jeudi 26 avril 2018

Tournoi de printemps de l'EG

Les résultats de la ronde 1 (et des suivantes, à venir) se trouvent grâce au lien: tournoi printemps EG
il est possible, en s’inscrivant jusqu’au dimanche 6 mai, par mail, à contact@echiquiergrenoblois.org, de commencer le tournoi à la ronde 2. N'hésitez plus !

lundi 23 avril 2018

Budget participatif : étape 1 franchie avec succès !

C'est une belle aventure qui commence pour le développement du jeu d'échecs, jugez-en plutôt :
Il y a quelques mois, j'ai croisé Federico Monaco, venu au club ce samedi là, un peu par hasard.  Sous l'impulsion du moment, Federico a évoqué son idée de soumettre un projet au budget participatif de Grenoble, en vue d'installer des jeux d'échecs géants dans les parcs de Grenoble, comme il les avait vus à Munich, d'où il venait. L'idée m'a séduite, et j'en ai parlé lors d'une réunion du comité directeur du club, où cette initiative a recueilli l'assentiment de chacun et a suscité tout spécialement l'intérêt de Pierre Salinas. Quelques réunions à trois dans divers cafés de la ville plus tard,  et suite à de nombreux échanges par courriels, nous avions un titre, un embryon de budget, un texte de description qui prenait forme et un porteur de projet, Federico. 
Le hasard fit encore une fois bien les choses, dans sa version "à quelque chose le malheur est bon". Pour des raisons indépendantes de la bonne volonté de Federico, le projet ne put être déposé sur le site de la mairie de Grenoble en temps et heure. Un responsable avisé de la mairie nous suggéra alors de nous rapprocher de Jean-Marie Albert, grand amateur de jeux du monde, qui avait déposé avec succès le projet "A quoi tu joues?", dans le but d'installer des jeux du monde géants à divers endroits de la ville. 
L'accord de collaboration était entériné dans un café qui pourrait bien devenir, à l'usage, le quartier général du projet, et la journée de vote du 21 avril arriva.
Une fois encore, faut-il parler de hasard heureux, ou, selon la célèbre phrase de Louis Pasteur, de chance qui sourit aux esprits préparés ? Toujours est-il que parmi les 102 projets proposés au vote citoyen, il se trouvait un projet de jeux géants proposé par une classe de première du lycée Pablo Neruda et son professeur de SES, Alain Pignard, et un projet de malles de jeux dans les écoles, porté par Ibrahima Kaba.
Nous sommes tous très rapidement tombés d'accord que si nous étions plusieurs à avoir eu quasiment la même idée, c'est qu'elle était bonne, qu'elle pouvait recueillir l'assentiment d'un large public mais qu'il fallait à tout prix éviter l'émiettement des voix, en nous regroupant.  L'alliance était donc scellée  entre ces différents projets et une folle journée de démarchage commençait à la fin de laquelle aucun de nous n'avait encore de voix.
Les résultats sont tombés aujourd'hui et j'ai l'immense plaisir de vous annoncer que le projet "A quoi tu joues?", fusionné avec les projets 44 et 51, a été retenu par les visiteurs.
Vous trouverez un reportage de cette journée ici et les informations sur le site de la ville de Grenoble .
Ce n'est qu'une étape et il nous faudra de nouveau convaincre les grenoblois de soutenir le projet, en vue du vote de la semaine du 2 au 6 octobre, ce qui nous promet encore de nombreuses réunions-café!! Si vous avez envie de participer à la rédaction du projet, aux journées de présentation ou de nous aider par tout autre moyen, n'hésitez pas !




vendredi 20 avril 2018

Budget participatif

Samedi 21 avril, allez voter pour élire les budgets participatifs qui seront installés dans Grenoble. 
Vous trouverez tous les détails de cette opération  ici
Le club d'échecs, sur une proposition de Federico Monaco, s'associe au projet "A quoi tu joues ?" pour proposer l'installation de jeux géants (awélé, morpion etc. mais aussi échiquiers et pièces) dans différents quartiers de la ville, ainsi que des tables avec des échiquiers dans plusieurs parcs. 





Le compte-rendu d'Ethan sur la situation aux Championnats de France des jeunes à Agen

Bilan aux 2/3 du championnat

Dans l'open B Justin occupe la 60eme place, bonne performance de ce très jeune joueur qui marque la moitié des points avec un score de 2/4.
En petits poussins Yann commence bien le tournoi en gagnant la 1ere partie puis enchaîne 3 défaites difficiles malgré des parties très encourageantes, il se classe 106ème.
En poussins nous retrouvons Samuel qui fait un excellent tournoi en gagnant les 3 premières parties mais en perdant la dernière contre le 1er du classement, Samuel est actuellement 23eme du tournoi avec 3/4.
Guillaume également dans le championnat de France poussins suit le même parcours que Samuel en gagnant les 3 premières et en perdant la dernière, il a 3/4 avec la place de 18 ème.
Chez les pupilles Moïse fait un tournoi correct avec 2/6 et une place de 130eme.
Et c'est Lisa qui représente l'échiquier grenoblois chez les pupillettes en marquant 4 points sur 6, très bon championnat pour Lisa qui se classe 22ème!
Le solide joueur Edwin concourt chez les benjamins, il gagne la 1ere puis enchaîne 4 défaites mais gagne sa partie aujourd'hui, ce qui va le motiver à finir le tournoi en beauté. Il a 2/6 et il est 128ème.
Dans l'open A Ethan qui fait un parcours sans faute avec un score de 6/6 est seul en tête du tournoi, après sa non qualification au championnat de France 2017, il espère gagner l'open ce qui lui permettrait d'obtenir la qualification d'office pour le championnat de France l'an prochain!
Et enfin chez les minimes, Samvel notre champion de ligue obtient un résultat convaincant avec 4/6 et une place de 33eme. Thomas avec un demi point de moins fait 3,5/6, après un début remarquable et une énorme performance qui est d'annuler Rémi Degraeve (2294 élos!!!), il enchaîne 2 défaites mais gagne aujourd'hui avec 1h30 à la pendule à la fin me dit-il il se classe 40 ème.
Tout ces très bons résultats accompagnés de très bons entraîneurs à savoir Ovidiu pour les jeunes de l’Échiquier Grenoblois et de l'Isère, et également Sébastien et Sven pour leurs élèves: MERCI À EUX!!
Une super ambiance et un beau soleil pour ce championnat de France jeunes à Agen!
Ci joint un petit défi qui m'a été posé par Sébastien Joie que vous allez adorer: à partir de la position de départ, vous devez arriver à faire passer la tour noire H8 en E1 en seulement 4 coups  (c'est à dire après le 4eme coup noir) bien sûr il ne faut jouer que des coups légaux.
J'ai cherché cet exercice avec 2 de mes copains pendant 20 minutes et nous avons fini par trouver, autant vous dire que vous allez galérer BONNE CHANCE!

Ethan.

mardi 17 avril 2018

Décès de Jacques Brethé


           Le décès de Jacques Brethé survenu le 13 avril à l’âge de 82 ans alors qu’il se trouvait dans son jardin a été un choc ressenti avec beaucoup de tristesse par tous ceux qui le connaissaient.
Ancien président du club d’échecs de Chambéry pendant des années, Jacques Brethé a été un organisateur des plus prolifiques.  Il a organisé cinq championnats de France,  notamment celui de Saint-Jean-de-Monts en 1976 en Vendée dont il était originaire et le dernier à Chambéry en 1994, plus d’une trentaine d’éditions des festivals de Val Thorens et Vaujany et des dizaines d’autres tournois principalement à Chambéry. Il était un organisateur qui faisait son maximum, sans ménager ses efforts, pour  que les tournois soient une réussite et afin de satisfaire les joueurs. Il a été un des premiers à suggérer l’interdiction de fumer pendant les parties ainsi qu’à chercher des moyens pour éviter  les nulles de complaisance et les tricheries. Il y a deux ans il avait quitté son association Promo-Echecs pour la confier à des joueurs qui le secondaient depuis  longtemps.
Ancien professeur de français et de philosophie, Jacques Brethé avait entrepris depuis une vingtaine d’années  une étude approfondie de l’histoire de la monnaie et s’intéressait à de nombreux sujets de société.  Le résultat de ses recherches a été publié en 2012 dans un livre, «Pour une autre société » et sur son site www.uneautresociété.com qu’il alimentait régulièrement.
Jacques Brethé a  toujours été d’une grande gentillesse dans ses rapports avec les autres, il avait beaucoup d’énergie et possédait une vaste culture. Il était un homme profondément humain, apprécié par tous ceux qui ont eu la chance de le côtoyer.

Jean-Christophe Olivier. 

lundi 16 avril 2018

Quelques photos des championnats de France des jeunes à Agen

L'une des salles de jeu:


La salle d'analyse:


Côté analyse réservé aux joueurs et entraîneurs

Côté détente et accompagnateurs

Analyse avec Ovidiu Foisor pour les jeunes de l'Isère:


Le hall d'accueil avec les commerces:



Liens vers les résultats: 

résultats minimes (Samvel et Thomas)
résultats benjamins (Edwin)
résultats pupillettes  (Lisa)
résultats pupilles  (Moïse)
résultats poussins  (Samuel et Guillaume)
résultats petits poussins (Yann)
résultats open A  (Ethan)
résultats open B  (Justin)

lien vers la page dédiée aux championnats de France jeunes


dimanche 15 avril 2018

Championnats de France jeunes, c'est parti !

Les championnats se déroulent à Agen. L'Echiquier Grenoblois est fier d'aligner 8 qualifiés sur les 12 que compte le département de l'Isère.
Vous pouvez retrouver tous les résultats sur la page dédiée aux championnats, soit en passant par le site de la FFE, soit en suivant le lien ci-dessous :

page dédiée championnats de France Jeunes


lundi 9 avril 2018

Tournoi du P.E.L. de printemps

Avec les bourgeons, les jeunes pousses et le printemps, voilà revenu le tournoi du P.E.L. (Projet Educatif Local) qui avait lieu au club samedi 7 avril. 

mercredi 4 avril 2018

Le club à la radio et dans le Dauphiné Libéré

ci-dessous le lien pour le podcast de l'émission enregistrée mercredi dernier, dans les locaux du club, pendant les cours de l'école d'échecs.
l'EG à la radio, mars 2018

Et aussi :  Ethan et Thomas s'affrontent en cadence bullet


Le Dauphiné Libéré a également relayé l'événement :

Encore merci à l'OMS et à ses partenaires média pour cette jolie mise en lumière du club !

lundi 2 avril 2018

CR de l'équipe 1 coupe 2000

Les résultats de la coupe 2000 étant enfin accessibles sur le web, voici les contributions des joueurs de l'équipe 1, narrant cette journée, chacun à la lumière de sa lanterne. Comme il est d'usage, les opinions ainsi exprimées n'engagent que leurs auteurs et certainement pas la webmestre. Ce texte fait un pendant quasi parfait à celui publié il y a déjà quelques temps et qui mettait plutôt l'accent sur l'équipe 2, dont les coéquipiers n'ont pas craint d'affronter des adversaires bien plus forts, tout au contraire. Bonne lecture. 
Ethan
1ère partie : je me fais avoir sur un ordre de coups dans l'ouverture Alekhine et je suis très mal: j'ai moins d'espace, il a un superbe Fou en d3 planté dans ma position, à ce moment là il me propose nulle, les positions de Christophe et Bertrand n'étant pas faciles à évaluer pour moi, je continue, bon choix car je le fais craquer grâce au couple mortel dame-cavalier sur un roi trop affaibli. Partie gagnée.
2ème partie : Elle commence aussi mal car je me retrouve immédiatement en difficulté dans l'ouverture avec un pion en d6 arriéré sur une colonne ouverte, des pièces très passives, bref encore une fois une poubelle mais petit à petit les pièces s'échangent et mon adversaire me redonne vie. Je prends même l'avantage grâce à une imprécision tactique de mon adversaire. La finale fut longue et le zeitnot éprouvant mais impossible de concrétiser mon avantage avec une telle défense de mon adversaire. La partie nulle fut signée.
3ème partie : assez facile, Est-indienne bien menée avec le plan f5 f4 dans la variante classique. Le pion avance pour démolir le roque adverse. Le contre jeu à l'aile dame du joueur blanc n'a pas été assez violent et c'est l'aile roi qui s'ouvre! La défense blanche cède et la victoire me fut accordée!

Patrick
1ère partie : Je profite du mauvais placement des pièces adverses pour placer une jolie combinaison qui semble perdre une pièce dans une Pirc. Résultat: c'est moi qui ingurgite un maximum de matériel jusqu'à l'indigestion.Mon adversaire finit par abandonner.
2ème partie : Mon adversaire,  plus coriace que le premier joue, une Hollandaise en premier. Après l'échange des dames, la position est proche de l'égalité. Je me trompe dans le zeitnot. J'ai 2 pions pour une pièce pour ne pas perdre la qualité. Mon roi s'approche des pions passés pour les soutenir. Au moment où les blancs paraissent mater je place un échec qui me délivre. OUF. Un perpétuel était possible.
3ème partie : Une nulle me convient contre un bon 1900. Sur une française je joue la variante d'échange qui parait insipide. Les noirs placent leurs pièces de manière maladroite. J'ai un plan clair pour prendre l'avantage mais je suis imprécis. A cause de ça je me retrouve dans une finale un peu inférieure mais mon adversaire ne veut plus se battre.


Bertrand
Malgré une très courte et mauvaise nuit, c'est avec beaucoup d'enthousiasme que je retrouvais mes coéquipiers pour la Coupe 2000, compétition fort sympathique à laquelle je n'avais pas participé depuis 4 ans. Christophe m'ayant laissé la charge du capitanat, je décide de placer Ethan, notre benjamin, au premier échiquier et Patrick au 2. Dans une forme équivalente à la mienne, Christophe préfère jouer au 4.
Quelle fût ma surprise en apprenant que, pour la première année, les parties étaient homologuées par l'instance suprême ! Si un classement à 1907 m'interdit toute prétention échiquéenne, je ne m'attendais pas à m'exposer au risque de descendre d'un pallier de 100 pts ce dimanche. Faute d'un stick antitranspirant dans la poche et équipé d'un caleçon tout neuf, il va falloir éviter les positions trop tendues. Je pars acheter une viennoiserie en guise de petit déjeuner express, une banane pour anticiper un coup de barre dans les prolongations et me prépare psychologiquement au combat.
Nous sommes 9 équipes, synonyme de combiné système Suisse-Molter. Par malchance nous faisons partie des 3 équipes qui joueront le Molter. Ce système ne comptabilise que les points par échiquier. Nous ne sommes donc plus vraiment dans l'esprit match par équipes, car à chaque ronde, nous rencontrerons 2 joueurs des autres équipes du groupe et pas nécessairement les adversaires affectés au même échiquier que nous. Le seul avantage est que les appariements des 3 rondes sont fixés dès le départ, une lisibilité qui permet d'établir une stratégie globale.
A la première ronde, j'affronte un jeune classé 1300 avec les noirs. Si je ne crains pas ce profil de joueur, subsiste le risque de se faire soulager d'une vingtaine de points, soit le maximum possible, quand une victoire n'en rapporte pas deux. J'applique la stratégie dédiée : on joue simple et proprement et on attend la donation, matérielle ou positionnelle. Je ne trouve pas la réfutation dans une sicilienne où il ne souhaite prendre aucune initiative. Qu'est-ce que c'est frustrant d'affronter un joueur aussi passif que soi ! Je me résous à l'encourager à jouer e4 pour qu'il se passe quelque chose. Ma faiblesse sur la case d6 me pique les yeux d'avance. S'il souhaite installer son cavalier en d5, je le chasserai avec e6 et trouverai le moyen de donner mon pion d en échange d'une initiative significative, voire déterminante. Il est victime d'un syndrome que je connais bien : ne pas croire en ses chances face à un joueur plus fort sur le papier. Ce n'est qu'après avoir fait prendre des nouvelles des copains à son cavalier qu'il songe à l'installer en d5. Cette perte de temps et le mauvais positionnement de sa dame m'offrent une combinaison qui gagne la qualité en 3 coups. L'avantage est net et la fin de partie est tranquille. Mon adversaire n'épargnera aucune souffrance à son armée et n'abandonne qu'après la perte de sa dernière pièce lourde. J'ai tout juste le temps d'avaler un sandwich avant la ronde 2.

Je joue mon ami Joseph avec les blancs. Il s'emmêle les pinceaux et positionne mal ses cavaliers face à mon double fianchetto et la structure de pions c4/d3/e4. Par fatigue et par fainéantise, je manque de précision en milieu de partie mais la position reste confortable à jouer. Je laisse ensuite traîner une fourchette décisive que mon adversaire, diminué et en manque de temps, ne jouera pas. Après un échange de dames favorable grâce auquel je gagne le pion g, je rends la paire de fou pour arriver sur une position où les coups gagnants sont multiples. Un petit calcul est nécessaire pour trouver le meilleur coup après que les noirs aient joué Te8.


Avant la ronde 3, nous sommes en tête du groupe avec un point d'avance sur Bourgoin-Jallieu. Patrick et moi allons affronter 2 bergalliens et nos coéquipiers, sauf accident, devraient marquer leur point. Je pars donc questionner l'arbitre sur les départages du système Molter. Le premier se fait au Berlin, le second à la moyenne Elo, laquelle nous est défavorable. Le Berlin consiste à additionner le nombre de victoires par échiquier en attribuant un coefficient dégressif à chaque échiquier (x4 au 1er, x3 au 2nd, etc.). En cas d'égalité de points à l'issue des 3 rondes, nous serions qualifiés. La stratégie est simple et en adéquation avec mon style de jeu : Patrick et moi devons faire nulle. Je joue l'ouverture très lentement et passivement. Christophe se retrouve vite gagnant et Ethan ne peut, vraisemblablement, pas perdre sa partie. Patrick respecte rapidement les recommandations du coach. Même si je perds, la qualification semble désormais acquise. J'ai réfléchi 55mn pour jouer les 14 premiers coups d'une défense slave où les blancs jouent  Db3 au 4ème coup. La position est peu confortable mais les blancs n'ont rien de concret : garder la paire de fou permettra à mon cavalier de contrôler définitivement e5. Si mon adversaire veut gagner, nous louperons donc tous les 2 le JT de 20h. Il me reste 5mn et je propose le partage du point au 15ème coup. Cette proposition a le mérite de faire sourire Florent, le capitaine de Bourgoin-Jallieu. Après quelques minutes de réflexion mon adversaire me tend gentiment la main en me disant "on ne va pas se fâcher pour ça".

Christophe
1ère partie : Je prends l'avantage rapidement avec les noirs avec le gain d'une pièce dans une position complexe. Je défends assez mal et je me retrouve avec 2 pièces pour une tour. Mon adversaire me place alors une belle tactique pour simplifier la position : nulle.
2ème partie : Un petit avantage positionnel toute la partie, mais insuffisant pour gagner : nulle.
3ème partie : Mon adversaire oublie une découverte qui me permet de gagner une tour et la partie.



samedi 31 mars 2018

Circuit des parties rapides jeunes - 2ième tournoi


Le deuxième tournoi du circuit de tournois de parties rapides aura lieu le dimanche 13 mai 2018.
Il est possible de participer à ce tournoi même si vous n'avez pas joué le premier tournoi.

jeudi 29 mars 2018

L'Echiquier grenoblois est le "club du mois"

Mercredi 28, l'Office Municipal des Sports (OMS) est venu  découvrir les activités du club. Lundi, c'est raviolis, et mercredi, c'est ini (initiation). Je vous laisse découvrir le compte rendu paru dans le bulletin de l'OMS
Marquez le 4 avril d'une croix blanche : votre club préféré passe à la radio ! 

mardi 27 mars 2018

Nat II Compte-rendu R 10 et 11

Comme on peut voir du classement final, nous avons perdu les deux derniers matchs. Nous nous classons à une 11ème place, synonyme de relégation. Nous avons pourtant essayé. Nous jouions d’abord pour gagner samedi contre Marseille en espérant une défaite de Sainte-Foy, ce qui nous aurait sauvés.  On a eu plusieurs chances de gagner le match et Sainte-Foy était tout prêt de perdre, mais les dernières parties n'allaient pas de notre côté. Le dimanche il fallait gagner contre Sainte-Foy. On a fait un mauvais match et perdu. Je remercie tous ceux qui ont joué dans l’équipe, qu’ils aient joué beaucoup ou peu, qu’ils aient marqué des points ou pas. Ce n’est pas la volonté qui a manqué et il y a eu une très bonne ambiance dans l’équipe.

Le capitaine, Klaus Bolding

samedi 24 mars 2018

Championnat de l'Isère 2018

  

Le Championnat de l'Isère est beaucoup plus fort qu'il n'était les années précédentes. 6 joueurs ont plus de 1900 ELO dont 3 appartiennent à l'équipe 1 de l'Echiquier Grenoblois. Il n'y a pas moins de 10 joueurs de notre club sur les 18 présents : Ludovic Chandesris, Samvel Khachatryan, Alexandre Regnault, Ethan Saya, Bertrand Fahys, Claire Pernoud, Edwin Akopian, Gerard Allel, Mattis et Luca Planeix.    Résultats détaillés

Prochaines rondes :
Rondes 2 et 3 le 07 avril 9h00 et 14h30 à la Maison des associations (*)
Rondes 4 et 5 le 08 avril 9h00 et 14h30 Salle de la Tuilerie
Rondes 6 et 7 le 28 avril 9h00 et 14h30 Salle de la Tuilerie
(*) 139 avenue Jean Jaurès à Eybens

vendredi 23 mars 2018

Georges Ziegler Champion de l'Echiquier Grenoblois 2018

  


Résultats de la dernière ronde
EL HADDAD Mesbah 0-1 ZIEGLER Georges
KLEIN Holge      0-1 FAHYS Bertrand
MORELLE Laurent  1-0 CHOMIER Frederic
PEYRIN Jean      1-0 RAIMO Nicolas
BUISSE Thomas    1-0 PERNOUD Claire

Classement

Grille américaine

Performances FIDE

jeudi 22 mars 2018

Des nouvelles des ordinateurs (et de la science...)

Les expériences scientifiques de l'Inria sur le jeu d'échecs sont de retour!
Nous recherchons des joueurs et joueuses d'échecs volontaires !
Pour les volontaires ayant participé à l'expérience de 2017 : nous avons obtenu d'excellents résultats, notre recherche a bien progressé et c'est grâce à vous ! Nous ne vous remercierons jamais assez pour votre participation.
Concernant cette nouvelle expérience, elle utilise des nouveaux procédés concernant l'analyse du raisonnement, ce qui la rend différente de celle de l'année précédente.
Vous êtes invités à participer à nouveau !
Les bénévoles pour une première fois sont également les bienvenus!

Ne vous-êtes vous jamais demandé comment réfléchissaient Magnus Carlsen ou Yifan Hou pendant leur partie ? Est-il possible de connaître leur raisonnement ?
Ou même, quels sont les secrets des grands maîtres ?

Ce sont à ces questions qu’essayent de répondre les équipes de recherche “Pervasive Interaction” (Inria – Grenoble) et “CITEC” (Bielefed – Allemagne) au sein du projet de recherche international CEEGE (Chess Expertise from Eye-Gaze et Emotions).

Ces équipes utilisent les dernières techniques d’observations et de modélisation pour analyser un joueur/joueuse d’échecs et essayer de comprendre son raisonnement. De telles recherches nécessitent l’analyse de nombreuses parties avec des joueurs/joueuses d’échecs de tous niveaux. Alors si le sujet vous intéresse et si vous savez jouer aux échecs, n’hésitez pas à participer !


Ces expériences ne présentent aucun risque et sont anonymes.

Durée : environ 45 minutes
Lieu : Bâtiment IMAG situé sur le campus de Saint-Martin-d’Hères.
Période des tests : Avril 2018
Information sur le projet de recherche ANR Ceege : ceege.inria.fr

Contact :
Thomas Guntz



Merci et bonne journée, Thomas Guntz

mardi 20 mars 2018

Les échecs au lycée Mounier



De G à D: YACOB Salman (Soudan), CERKINI Mirjeta (Kosovo), AHMAD Sohail (Afghanistan) et KONATE Mohamed (Mali)

 Jeudi 15 mars, au lycée Mounier, sous l’impulsion de Krystyna Belter, professeure de français et  de Pascale Trouvé, professeure de mathématiques, avec l'accompagnement bénévole de  Sylvie Le Moellic,  avait lieu une rencontre d’échecs amicale dans la classe d' UPE2A (Unité Pédagogique des Elèves Allophones Arrivants) qui scolarise 35 jeunes, la majorité d'entre eux étant des mineurs isolés. Outre le français et les mathématiques, ces adolescents apprennent à jouer aux échecs dont on ne répétera jamais assez l’intérêt pédagogique pour le vocabulaire (se déplacer, prendre, jouer, blanc, noir etc.) et les mathématiques (colonnes, lignes, diagonales, coordonnées) mais aussi et avant tout, l’attrait ludique pour ces jeunes  aux parcours  complexes et souvent  très difficiles. 
En une petite heure de temps, il ne m’a pas été possible de conclure les 4 simultanées (une première pour moi !) pourtant bien entamées sur l’ensemble des échiquiers, mais mes adversaires ont découvert les feuilles de partie, la notation des coups et, d’après les exclamations joyeuses, les rires et les bourrades entre camarades suite à une étourderie qui leur avait fait perdre une dame ou une tour, à l’évidence, le plaisir de jouer.
Une expérience enrichissante qui se poursuivra le 17 mai avec une après-midi sur le thème des échecs.

lundi 19 mars 2018

Bravo à l'équipe 2 qui termine sur 3 victoires


        Pierre Oblin a été récompensé de sa fidélité à l'équipe

  
  

Pour la dernière rencontre de la saison, nous recevions Bourgoin Jallieu, une équipe coriace ! Mais nos deux derniers succès contre Eybens et Vienne nous avaient donné confiance. Le début de rencontre se révélait idéal car Patrice au dernier échiquier se rachetait de la déconvenue de la veille et gagnait rapidement. Thomas, après un début non conventionnel 1. e3 déroulait une partie d'attaque sans roquer et concluait de main de maitre avec un joli sacrifice de tour gagnant.
2 à 0 !
Mais Patrick au 1er échiquier s'inclinait logiquement contre un très fort adversaire permettant à Bourgoin de réduire l'écart et Jean s'inclinait à son tour victime d'un sacrifice qu'il ne parvenait pas à contrer; ce n'était décidément pas son week-end. Heureusement Ethan, dans la lancée de son bon week-end, était parfaitement à la manoeuvre contre le plus grenoblois de l'équipe de Bourgoin à savoir Daniel Sottiaux ! et 3 à 2 pour Grenoble. C'est à ce moment que Pierre se retrouvait dans une partie très complexe en fort zeitnot. Il se défendait avec brio avant de lancer une contre attaque éclair et victorieuse. Dés lors nous ne pouvions plus perdre et Georges après, lui aussi, une partie acharnée se déchainait pour mettre son adversaire dans un réseau de mat et empocher un succès oh combien important. Il ne restait plus que ma partie et après avoir subi toute la partie, je profitais du zeitnot de mon adversaire pour égaliser et rentrer dans une finale légèrement favorable. Mais le succès étant acquis au niveau de l'équipe, j'acceptais la proposition de nulle.
Résultat final Grenoble 2 bat Bourgoin Jallieu 5 à 2.

Une formidable "remontada" dans cette compétition puisque nous alignons 3 succès consécutifs après un début et milieu de saison très compliqué. Toutefois, en finissant 8eme sur 10 notre maintien passe par un repêchage éventuel qui sera connu en juin semble-t-il.

Frédéric Chomier

dimanche 18 mars 2018

Une jolie dernière ronde de Nat. IV

Ce dimanche se jouait la septième et dernière ronde de Nat. IV et nous affrontions Echirolles, septième au classement avec 10 points, alors que nous totalisions également 10 points et, grâce à un meilleur départage, étions classés 6ème. Georges Ziegler avait très gentiment accepté d'être le joker-surprise de l'équipe en jouant au premier échiquier mais des aléas de dernière minute, ou presque, ayant creusé subitement un "trou" dans l'équipe de Nat. III, il était convenu avec Frédéric Chomier, capitaine de l'équipe de Nat. III, et toujours avec l'accord de l'aimable Georges, que celui-ci jouerait en Nat. III. Restait donc un trou, et non des moindres, en Nat. IV que notre second vaillant joker-surprise, j'ai nommé Adrien Bonnard, acceptait de combler. La règle des 100 Elo étant passée par là, Adrien prenait le 7ème échiquier, remontant du même coup les six premiers joueurs d'une place et changeant les couleurs. A peine trois jours avant le match, on aurait pu croire que nous jouions à Othello reversi ou au taquin plutôt qu'aux échecs... 
Toujours est-il que l'équipe n'a certainement pas perdu au change puisqu'Adrien ouvrait le premier la marque pour l'équipe en un temps record et que très peu de temps après cette jolie victoire de bon augure, Nicolas, promu premier échiquier suite à la réorganisation, gagnait lui aussi. Malheureusement, Achille faisait une grosse gaffe et offrait un mat sur un plateau à son adversaire, qui ne se le faisait pas dire deux fois. Dans l'intervalle, et si ma mémoire est bonne, Thomas avait de la peine avec, si j'ai bien vu, une pièce de moins et Edwin de gros problèmes de temps dans une position complexe. Pour ma part, emportée par un optimiste inconsidéré, je devais donner la qualité,  et Moïse continuait tranquillement sa partie sur un échiquier clairsemé des deux cotés. Etant occupée à batailler pour ne pas perdre pied, je n'ai pas vu les défaites de Thomas et Edwin, la nulle de Léo et la victoire de Moïse, j'en suis désolée... Lorsque j'ai relevé la tête, j'étais la dernière à jouer de l'équipe, et après consultation de la feuille de match, je me retrouvais avec une grosse pression, puisqu'à 3 contre 3, ma position qui n'était pas fameuse m'obligeait au moins à ne pas perdre, pour ne pas faire perdre l'équipe.  
C'était donc, toute modestie mise à part, LE match des titans : le Capitaine-Président d'Echirolles contre la Présidente-Capitaine de l'Echiquier grenoblois, avec pour les deux la nécessité de ne pas perdre! Le roi de mon adversaire, sur cases noires, avec un fou de cases noires cloué en 8ème rangée et des trous  sur cases blanches n'était finalement pas si bien protégé qu'on aurait pu le penser, si bien que j'ai pu forcer mon adversaire à rendre la qualité et que la partie se termine de mon fait sur nulle par répétition de coup.
Le score de 3-3 termine donc cette jolie saison, qui a permis à plusieurs jeunes du club de s'exercer en compétition par équipe et à des "petits nouveaux adultes" de faire leur premières armes et de marquer leurs premiers points. 
Mais ... Et Georges, alors ? (traduction libre - et approximative- du fameux : "What else?" de l'autre Georges, vous savez, celui qui boit du café)... Et bien pour connaitre la suite des ébouriffantes aventures de Georges, il vous faudra lire la chronique de Nat. III !

Encore un très grand bravo à vous tous, (par ordre alphabétique):
Achille, Adrien, Aurélien, Edwin, Georges (Ziegler), Georges (Bou), Gino, Léo, Nathan, Nicolas, Moïse, Parchan, Pouria, Thomas (Buisse), Thomas (Boulze), Tobias
Une capitaine par interim ravie !
de G à D : Léo, Thomas, Moïse, Nicolas, Isabelle, Edwin, Achille, Adrien


Nouvelle performance de l'équipe 2



  
  

Forts de notre victoire contre Eybens, nous nous déplacions à Vienne avec l'envie de bien faire pour cette avant dernière rencontre de Nationale 3. A priori le match s'annonçait difficile car Vienne était plus fort sur les six premiers échiquiers.
Thomas donnait le ton après une jolie partie d'attaque et gagnait facilement. Jean, après un bon début, gâchait assez vite sa partie et devait s'incliner remettant les 2 équipes à égalité. Au dernier échiquier, Patrice faisait un début douteux et se faisait détruire son roque avec une conclusion inéluctable. Quant à moi, face à ma sicilienne fermée, mon adversaire cherchait à compliquer en jouant h5. Après avoir repoussé les assauts j'arrivais à fixer un cavalier "monstrueux" en d4 et j'arrivais à concrétiser un avantage positionnel.
2 à 2 !
Au premier échiquier Pierre qui avait été "sacrifié" jouait une partie très honorable mais la logique finissait par l'emporter et Vienne repassait devant. Un coup du sort favorable à Patrick au 2 eme échiquier lui permettait de gagner au temps dans une position difficile. L'espoir d'un résultat honorable commençait à pointer d'autant que sur les 2 dernières parties Boris était nettement mieux et Ethan se débrouillait fort bien en finale de tour.
Les 2 joueurs finissaient par l'emporter pour une jolie victoire 5 à 3 !
Avec ce résultat nous remontons d'une place et tout va se jouer lors de la dernière rencontre contre Bourgoin.

Frédéric Chomier

NDLR : Sa modestie empêche notre capitaine (photo) de nous dire qu'il a effectué, selon une source sûre, une partie particulièrement brillante. D'autre part, il ne faut pas s'étonner du résultat favorable à la table 2, car, ce samedi, c'était la Saint Patrick !

lundi 5 mars 2018

1, 2, 3... Jouez !

L'ADAJE, dont l'Echiquier grenoblois fait partie, organise comme chaque année le tournoi des Triludies. Il s'agit de jouer au scrabble, au tarot et aux échecs, durant un week-end. Vous trouverez toutes les informations sur l'affiche ci-dessous.
Si vous aimez les jeux de réflexion, et c'est certainement le cas si vous jouez aux échecs, essayez donc les Triludies: Arriverez vous à battre Benjamin, qui a gagné régulièrement les années passées ? Vous découvrirez vous une passion pour le scrabble ou le tarot à 4 ? Essayez !



dimanche 4 mars 2018

Coupe 2000 (Ouest)

La Coupe 2000, comme son nom l'indique, est réservée aux joueurs dont l'Elo est inférieur à cette barre un peu symbolique, mais, en dehors de cette restriction, elle est ouverte à tous les Elo. L'Echiquier grenoblois a engagé deux équipes pour la phase régionale de cette coupe, qui avait lieu pour la partie Ouest de la Ligue, à Bourgoin-Jallieu. 
L'équipe 1 alignait, par Elo décroissant: Patrick Lefebvre (1944), Bertrand Fahys (1907), Ethan Saya (1903) et Christophe Pinot (1891). 
L'équipe 2 était composée de : Achille Melis, (1338), Nathan Bergonzoli (1249), Moïse Samouh (1100) et Nicolas Desailly (1031).
A total, 9 équipes étaient présentes, ce qui a conduit à un appariement selon le système Molter. Trois équipes sont qualifiées pour la phase suivante à l'issue de cette manche. 

Comme j'ai eu la chance de véhiculer les 4 membres de l'équipe 2 vers le lieu du tournoi, je leur ai demandé pour quelles raisons ils s'étaient inscrits. Je vous laisse savourer les réponses, surtout la dernière:
- Parce que les tournois, c'est sympa 
- Parce que j'aime bien jouer en tournoi !
- Parce que j'ai fini tous mes jeux vidéos
- Parce qu'à la Coupe 2000, en principe, on peut rencontrer des joueurs super forts, c'est pas tous les jours, donc c'est bien !
La conversation a ensuite abordé des sujets aussi variés que l'orthographe de nénuphar, le devenir de la galaxie dans 4 milliards d'années et la dernière partie de Moïse, le tout entrecoupé d'éclats de rire. Bref, 4 coéquipiers décomplexés, enchantés de l'aventure et en pleine forme. J'espère sincèrement que l'ambiance était aussi bonne dans l'autre voiture. 
Je n'ai malheureusement pas pu assister à plus que la première ronde,  si bien qu'à l'heure où j'écris ces lignes, je n'ai pas encore tous les résultats.  
Toujours est-il que Patrick a rapidement pris l'avantage, pendant que Nicolas perdait un, puis deux pions. Ethan refusait la nulle proposée par son adversaire, tandis que Nathan sortait de l'ouverture plutôt insatisfait. Nicolas récupérait un pion, réussissait à trouer le roque de son adversaire et cherchait à s'engouffrer dans la brèche. Pendant ce temps, Christophe obtenait l'avantage avec des pions dépenaillés pour son adversaire, Bertrand empochait deux pions, Patrick gagnait du matériel en cascade, poussant son adversaire à l'abandon. Ensuite, les événements pour l'équipe 1 se sont précipité, si bien que je n'ai pas pu tout observer avant le joli score de 3 points et demi sur 4.  
Pour l'équipe 2, le score  de 0 sur 4 peut paraître sévère mais avec 500 point d'écart à chaque échiquier, que les parties de Moïse et d'Achille soient les deux dernières et que leurs adversaires sortent de la salle en disant : "Wahouh, ils sont coriaces !" est un sacré compliment. Bravo aux 8 de Grenoble. 

Ethan et Patrick, avec les blancs
Christophe et Bertrand, avec les noirs
Achille, Nathan, Moïse et Nicolas




jeudi 1 mars 2018

Stage pour les jeunes à Villard de Lans

un stage d'entraînement sera organisé lors du tournoi de Villard de Lans, 
Il est destiné aux jeunes joueurs et joueuses de la Ligue ARA. Les années précédentes le stage étaient réservé aux jeunes du « Pôle Espoir » car il était conçu et financé par la Coordination Rhône-Alpes puis par la Ligue ARA qui en avaient confié l'organisation sur place à L'Echiquier Grenoblois. La Ligue n'organisera plus et ne financera plus ce stage et L'Echiquier Grenoblois a trouvé important de le continuer tout en demandant une participation financière de 60 euros par participant. 
La date limite pour s'inscrire est le 10 mai 2018
Après cette date les inscriptions seront acceptées dans la limite des places encore disponibles. 

Le stage se tiendra à Villard de Lans, situé sur le plateau du Vercors, à l'occasion du 15e open de Villard de Lans. Le stage aura lieu les samedi 30 juin et dimanche 1er juillet, les mardi 3, mercredi 4, jeudi 5 et vendredi 6, le matin de 9 à 12 heures, à la salle de la Coupole, lieu du tournoi (2 rondes le lundi donc pas de stage ce jour). 
Chaque séance se décompose en un cours, des analyses de parties et des exercices. Il y aura un ou plusieurs groupes suivant le niveau de jeu et le nombre des inscrits. 
Un des entraîneurs sera Ovidiu Foisor. 
Les horaires du stage sont prévus pour permettre de jouer le tournoi l’après midi. L'affichette du tournoi de Villard de Lans, (bandeau de gauche de ce site) donne toutes les informations utiles. Ce stage a pour but, bien sûr, l'entraînement et aussi de mieux faire connaissance pour former un groupe de la Région Auvergne-Rhône-Alpes plus soudé, porteur d’une dynamique de succès. Vous pouvez vous inscrire par le lien: inscription stage jeune Villard de Lans

Pour tout renseignement complémentaire :  contact@echiquiergrenoblois.org 
 ou Claire Pernoud tél. : 04 76 42 21 97 - 06 81 13 13 59

mercredi 28 février 2018

l'Echiquier grenoblois recherche !

L’Echiquier Grenoblois désire accueillir deux jeunes volontaires en Service Civique.
Ils ou elles auront pour mission l’accueil au club pendant les heures d’ouverture, la promotion du jeu d’échecs lors de manifestations sportives ou culturelles, l’aide à l’organisation de tournois individuels ou par équipes, l’identification des besoins et souhaits des personnes récemment inscrites au club et l’amélioration de l’attractivité du club.
Demande de renseignements ou candidature par mail à contact@echiquiergrenoblois.org

dimanche 25 février 2018

Trois parties de Lucien Mouillaux


    Lucien Mouillaux jouait régulièrement le tournoi de Bourgoin
  
J'ai choisi de vous proposer une victoire, une défaite et une partie nulle de Lucien Mouillaux.

La victoire n'a pas été obtenue contre un maître (Olivier Revol de Romans), contrairement aux deux autres parties, mais elle est très intéressante car elle montre deux aspects du style de Lucien : le choix de "L'ouverture Alapin(e)" (qu'il prononçait "à lapins" - par autodérision anglo-saxone) - un début qui était sa grande spécialité - et son goût pour les belles combinaisons : celle du 24e coup a été bien préparée. Ensuite, la finale des blancs est, comme toujours, excellente. Rejouer la partie ici.

Il est normal de gagner contre un joueur de la région, mais qu'est-ce que ça donnerait contre un GM célèbre ? Alexeï Suetin est l'un des meilleurs théoriciens du XXe siècle. Lucien a été sélectionné pour jouer avec la France au "World Student Teams 1955" contre l'URSS et la Norvège, les deux parties dont nous disposons. Suetin, qui représentait l'URSS, y a obtenu la médaille d'or individuelle avec 80% de gains mais il a dû attendre 39 ans pour son titre de GMI - on ne le donnait pas facilement à l'époque - et 70 ans pour son titre de Champion du Monde Senior. On peut dire que dans la partie que l'on peut suivre ici, Lucien, sans faire de faute importante, a permis à son adversaire de briller.

Contre la Norvège, Lucien, confiant en sa technique de finaliste reconnu, échange les pièces, mais l'adversaire n'est pas n'importe qui et la partie (à rejouer ici) se termine par le partage du point. On ne connait pas exactement la force de son opposant Pier Ofstad en 1955, mais, outre le fait qu'il a été sélectionné par son pays, on le retrouve 51 ans plus tard en très fort vétéran, comme Suetin, au Championnat d'Europe Seniors de Davos gagné par Ivkov, loin devant Kortchnoï. Ofstad a alors de 72 ans et encore 2151 ELO. Il y rencontre un autre joueur de l'Echiquier Grenoblois ici.

La partie Mouillaux-Revol    La partie Mouillaux-Suetin    La partie Mouillaux-Ofstad    4 autres parties imprimées Merci à G.Ziegler.

Gerard Talvard

vendredi 23 février 2018

Lucien Mouillaux

A près de 90 ans, Lucien Mouillaux vient de nous quitter.
Lucien était une personnalité marquante du club. Déjà joueur confirmé, il a été l’un des fondateurs de l’Echiquier Grenoblois en 1962. Durant de longues années, il a été un membre actif et toujours présent du club ; joueur redoutable, il remporta à trois reprises le titre de Champion de l’Echiquier Grenoblois en 1966, 1968 et 1969 et participait régulièrement aux tournois individuels, aux compétitions par équipes ainsi qu’au jeu par correspondance. Il était dans l’équipe victorieuse qui joua pour la 1re fois la Coupe de France contre St Etienne en 1966. Il fut président de la Ligue du Dauphiné-Savoie dans les années soixante. C’était aussi un membre du club de Scrabble, discipline dans laquelle il excellait, ce qui lui a permis de remporter les Triludies en 2005.


  Lucien en 2003
 
    L. Mouillaux, vainqueur des Triludies 2005
 
  Au Championnat de France 2007 à Aix-les-Bains

A titre personnel, je perds un grand ami. C’était un homme modeste et généreux. Je l’ai connu par le jeu de boules en 1948 où nous avons fait équipe dans de nombreux concours, puis aux Echecs où il fut d’une aide précieuse lorsqu’il m’amena au club en 1965, puis dans toutes les années suivantes. Professeur d’anglais hautement efficace, c’est lui qui m’a fait connaitre l’Angleterre, ses joueurs et ses livres. Je sais combien il souffrait ces dernières années de ne plus pouvoir s’adonner normalement à sa passion.

Jean Peyrin.        

mercredi 21 février 2018

Phase interdépartementale Coupe 2000

La phase interdépartementale de la Coupe 2000 ( ici les infos) aura lieu le 
dimanche 04 mars 2018 à Bourgoin-Jallieu 
 Les inscriptions peuvent se faire sur place à partir de 9h
adresse : Boulevard de Champaret
38 300 Bourgoin-Jallieu

La première ronde commence à 9h30. La cadence est de 60 minutes + 30 secondes/par coup. Il y a 3 rondes en tout. Les parties sont comptabilisées pour l'Elo FIDE.

Chaque équipe est composée de 4 joueurs (licences A) ayant un classement inférieur ou égal à 2000 Elo. C'est le capitaine de l'équipe qui décide de l'ordre d'alignement des joueurs (pas de contrainte d'élo).

--> Si vous êtes intéressé.e.s pour jouer, merci de me faire un retour par e-mail dès que possible. Ceci permettrait de faire une pré-inscription des équipes.

Merci d'avance

Christophe

06 88 55 29 57 christophe.pinot @robase gmail.com