jeudi 12 octobre 2017

R1 et R2 de Nat. II

La nouvelle saison s'annonce moins compliquée au niveau de la gestion des équipes. En ce qui concerne l'équipe I, Christophe Gelas, qui a le meilleur elo, ne peut jouer que quelques matchs. Ludovic Chandesris, Antonio Caravaca Aguirre, Alexandre Regnault, Ethan Saya, Bertrand Fahys, Christophe Pinot, Sophie Rei-rosa et moi-même sont désignés titulaires, Thomas Lepoittevin et Nikolay Aksenov sont les premiers remplaçants. Ce qui fait une bonne petite équipe.
L'ambition est de figurer dans la première moitié du classement. Je ne crois pas que nous pouvons viser plus haut, vu que deux équipes, Grasse et Aix en Provence, semblent très fortes.
Le premier weekend nous amenait à Annecy. Le premier match était contre une équipe solide de Genas. Si l'an passé la déesse Caïssa n'était pas avec nous, peut-être cette année ce sera le cas. En tout cas, Antonio gagnait rapidement. Le téléphone de son adversaire sonnait au bout de dix coups ! Et dans la dernière partie Thomas devait faire nulle pour sauver l'équipe. Sa position semblait s'écrouler sous une attaque de mat, mais l'adversaire ne trouvait rien et dut se contenter de répéter les coups. L'attaque forte était probablement juste une illusion optique. Bon début pour Sophie qui annulait contre Karine Barsanian après avoir joué longtemps pour le gain. Gain d'Antonio donc, de moi, et d'Alexandre. Défaite de Ludovic qui égalisait rapidement, mais sous-estimait des variantes tactiques. Défaites d'Ethan et de Bertrand qui tombaient dans des variantes qu'ils connaissaient mal.
Dimanche contre Annecy nous avons eu les renforts de Christophe Pinot qui revenait d'une fête à Ibiza (!), et de Christophe Gelas. Nous avons gagné sans problème 4-2. Belle victoire de Christophe Gelas qui a saisi sa chance avec les Noirs contre Di Nicolantonio. Gain d'Antonio qui prenait tous ce que son adversaire lui donnait dans ce qui semblait être une sorte de Gambit Evans, et gain de Bertrand dans une partie solide. Je jouais contre Houard. Dans la voiture quelqu'un me disait qu'il est un bon attaquant et qu'il essaie parfois de faire le mat du berger même dans des parties longues. Alors, j'ai carrément joué l'homme : Bolding - Houard (2198) : 1. g3, e5 2. Fg2, Cc6 3. c4, Fc5 4. Cc3, d6 5. Ca4 ! J'ai échangé son fou, il n'a jamais pu monter une attaque, et j'ai gagné tranquillement. Défaite de Ludovic contre le MI Sébastian Joie dans une longue partie qui était longtemps égale. Défaite de Sophie et deux nulles solides de Christophe Pinot et d'Alexandre qui se voyait confronté à un gambit inconnu pur lui. Il a très bien réagi, mais il n'a pas réussi à valoriser son pion de plus.
 
Le capitaine, Klaus Bolding

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire