Menu_horizontal

vendredi 5 avril 2019

ronde 7, la dernière (de la saison)


Pour clore cette fin de saison, nous jouions ce dimanche 31 mars à Grenoble contre Valence, première équipe de notre poule, et qui le restera à l’issue de cette dernière ronde. A la ronde 6, nous avions environ 50 points ELO de moins, en moyenne, que l’équipe d’Annonay. Cette fois-ci, nous avions une moyenne de 1471 ELO, tandis que la moyenne de Valence s’élevait à 1805 ELO. Les chiffres sont conséquents, et c’est dire l’écart qui nous séparait de cette forte équipe.

Nous nous inclinions donc logiquement, sur le score de 7 à 1, seul Maxime s’imposant avec une perf Elo à plus de 300 points ! Encore bravo à lui, sachant qu'il a gagné toutes ses parties lorsqu'il était aligné dans l'équipe cette année. Mais revenons au film du match et au déroulé de cette après-midi. Tout d’abord, nous accueillions dans l’équipe trois nouveaux joueurs qui n’avaient jamais joué dans l’équipe 3 cette saison : Andreï, Joseph et Boris. Les joueurs de Valence, furent eux légèrement en retard, mais nous les attendîmes dans la bonne humeur, et il régnait un parfum de gaité dans l’équipe, quelques plaisanteries fusèrent. Peut-être avions nous besoin de nous détendre un peu avant l’âpre combat qui nous attendait, fallait-il mieux ironiser un peu, car nous rigolâmes un peu moins devant nos échiquiers respectifs. Mais nous le savions avant, et après tout, le maintien étant mathématiquement assuré, valait-il mieux essayer de prendre du plaisir à jouer. Quant aux parties, je fus le premier à rendre les armes par abandon, ayant une pièce de moins, et une position que personne ne voudrait . Deux pions isolés, sous le joug d’une attaque de fou et d’une tour sur ces deux pions. Je commençai par un système de Londres avec les blancs, mon adversaire de son côté, répondit par un structure Est-Indienne et exploita le mauvais positionnement de ma dame après quelques coups pour pousser e5, sa tour en e8, face à ma dame développée en e2. Je passai une bonne partie de mon temps à essayer de défendre et améliorer ma position pour replacer ma dame et développer une tour face à la sienne , mais après quelques échanges, je perdis un pion et avec un fou en prise. Le reste ne fut pas beau à voir. A mes côtés, avec les noirs, Andreï avait lui aussi la qualité en moins, un Roi un peu dégarni, et sous le coup d’une attaque de Mat imminente. Jonathan abandonna juste après moi, menacé de perdre une pièce. Claire, avait-elle une position plutôt égale, alors qu’Isabelle avec une qualité en moins, lutta courageusement un bon moment avant d’abandonner. Joseph, avait une tour pour un fou, mais une position un peu resserrée, et son adversaire prit de plus en plus d’espace pour attaquer et finalement s’imposer. Boris, lui, avait fort faire au premier échiquier face à Kostia Gendre, 2100 ELO. Il joua très bien et donna du fil à retordre à son adversaire, puisqu’il avait un pion de plus et une position plutôt égale. Mais Kostia put introduire ses pièces dans le camp de Boris et après une bonne bataille, Boris perdit la partie. Maxime, notre valeureux chevalier, qui nous sauva la mise, gagna dans une finale très tendue. Son adversaire avait un pion-tour passé mais Maxime, put mettre sa Tour derrière pour le contenir. Et son fou défendit son Roi durant longtemps, avant que son adversaire ne liquide la position pour monter son Roi, et ce fut finalement Maxime qui eut un pion passé, pour s’imposer brillamment. Encore bravo à lui.

C'est donc par ce clap de fin que s’achève notre saison, nous terminons à la cinquième place de notre poule, avec le maintien et de belles émotions.

 

Adrien BONNARD, capitaine.


Aucun commentaire:

Publier un commentaire