Menu_horizontal

lundi 3 février 2020

R4, Nat.IV, à l'attaque !

La ronde 4 de Nationale IV avait lieu ce dimanche 02 Février et nous recevions Annonay. Suite à un problème médical, nos adversaires se sont présentés avec un joueur manquant. Nous avions également un léger avantage elo sur le papier sur 4 des 7 échiquiers restants. L'objectif était la victoire, mais aux échecs rien n'est gagné d'avance.

Claire nous a rapidement apporté notre deuxième point (le premier étant assuré par le forfait du 8e échiquier). Face à un adversaire visiblement peu habitué aux cadences rapides, elle prend rapidement l'avantage matériel et déroule avec sérieux jusqu'à forcer l'abandon. 2-0
Moïse la rejoint rapidement suite à une partie que je n'ai pas eu le temps de regarder mais dont on m'a dit qu'elle a duré moins de 20 coups. Bravo !
Le score se porte à 3-0 mais l'euphorie est de courte durée : mal embarqué dans un gambit de roi (côté noir), Vadim concède le centre et se retrouve sans défense face aux attaques sur son roi déroqué. Rapidement, un sacrifice de fou scelle le destin de la partie et contraint Vadim à abandonner. 3-1
Pierre perd à son tour dans une sicilienne bien complexe. Victime d'une tactique de son adversaire, il perd une pièce sans pour autant obtenir de réel contre-jeu puis la partie. 3-2
Idir ne tarde pas à assurer le quatrième point synonyme d'au moins un match nul pour l'équipe. Il profite d'une surcharge de la reine adverse pour gagner une pièce et attirer le roi jusqu'en e3. Le monarque ne fera pas long feu face à la précision diabolique d'Idir qui conclut sans trembler : 4-2
Il reste alors deux partie en cours et un demi-point à assurer. Achille et moi avons alors des positions supérieure mais complexes, avec peu de temps à la pendule et face à des adversaires mieux classés qui n'ont rien à perdre, tout peut arriver !
Heureusement, mon adversaire laisse ma reine pénétrer dans son camp grâce à une menace de mat en 1. Les échanges de pièces me permettent d'avancer mon pion passé jusqu'en a6, point où il devient trop dangereux. Mon adversaire sacrifie une pièce pour tenter de trouver un échec perpétuel, mais ne voit pas que refuser le sacrifice me mène à un mat en quelque coups. Pressé par le temps, je ne calcule pas mais trouve le mat tout de même. 5-2
Quelques minutes plus tard, Achille vient parachever la victoire grâce à des pièces plus actives en finale.

L'équipe remporte donc sa troisième victoire en autant de matches, ce qui nous amène sur le podium provisoire du classement malgré un match en moins.
Bravo à chacun pour vos parties maîtrisées ! Et merci à Nathan qui avait accepté de remplacer au pied levé Nicolas, mais qui n'a finalement pas pu jouer à cause du forfait d'un des joueurs d'Annonay.

Joseph, capitaine comblé.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire