lundi 21 janvier 2013

N3 jeunes : 5 sur 5 pour l'Echiquier Grenoblois

2 matches étaient au programme pour l'équipe de Grenoble 2 ce dimanche.

Le matin, nous jouions les vauclusiens de Monteux.
De nouveau, ce fut une rencontre pleine de suspense et de rebondissements : Sébastien perdait très vite sur un piège de début, Clément, littéralement asphyxié par son adversaire, ne pouvait même plus bouger une pièce et finissait par perdre.
Justin ratait un mat en 1 et se faisait remonter pour finalement perdre aussi.
Jérémie gagnait proprement sa partie, pendant que Léo envoyait une pièce pour une attaque tellement obscure, qu'il faudra plusieurs gaffes de son adversaire pour qu'il empoche le point.
Ethan et Matis, en poussins, faisaient un joli 3 sur 4, et le match affichait un indécis 7 à 7 alors qu'il ne restait que la partie d'Antoine.
Celui-ci, avec calme et sérieux permettait à son équipe de gagner par 9 à 7

L'après-midi, c'est l'équipe de Sainte-Foy-les-Lyon qui nous attendait.
Et une nouvelle fois, match indécis et acharné.
Les poussins perdaient leurs 2 premières parties, pendant que Jérémie gagnait proprement la sienne.
Jeanne "égarait" sa dame pendant que Sébastien, gourmand, avalait un pion pour se prendre un perpétuel avec une qualité en plus.
Les poussins, Ethan et Edouard, se rattrapaient et gagnaient joliment leurs secondes parties, pendant que Clément convertissait patiemment sont pion de plus en finale gagnante.
Léo, de nouveau lâchait imprudemment une pièce et se voyait contraint à milles acrobaties. Il trouvait un beau sacrifice (gagnant celui-là !!) et concluait.
Le match était plié et ne restait plus que Jules qui après avoir eu une position écrasante laissait son adversaire revenir et se faisait mater bêtement.

Avec 5 gains en 5 matches, notre équipe pointe solidement à la première place, 2 points devant Annecy, 4 devant Cluses
Derniers matches au mois de mars où nous rencontrerons Lyon 2 et Lyon 64

Pour la petite histoire, on retiendra la "performance" de ce joueur, disons "Y", du club "X", qui, arrivé avant l'heure pour commencer sa partie du matin, était absent à la mise en route des pendules
20 minutes après le début du match, son entraineur parvenait à le joindre au portable pour s'entendre dire "Ben j'ai été me promener, j'arrive dans un quart d'heure".....................(soupir las...)
C'était notre rubrique "Le monde fantastique des joueurs d'échecs"


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire