lundi 16 mars 2015

Inter-cercles (suite)








        Cliquer sur le tableau pour l'agrandir

L'équipe 1 jouait ce dimanche à 10h, en Nationale 1, contre Besançon, un adversaire plus faible sauf à la première et à la dernière table. Il était doublement important pour Francesco d'annuler avec les noirs contre le GMI Aliaksei Charnushevich, pour la norme de GM, ce qui fut fait rapidement, et pour laisser ses partenaires accumuler les victoires, ce qui fut fait également par Jordi, Long, Klaus et Christophe. A 14h le match était gagné car nous menions 4-1, et finalement Lucas marquait aussi pour un bilan final de 5-2.


Le message d' Hugues Blanchard, capitaine de l'équipe 2 :

Nous rencontrions ce dimanche l'équipe II d'Eybens qui accusait entre 100 et 300 points elo de retard par échiquier. Mon adversaire se lança dans l'attaque Max Lange : la bonne nouvelle c'est que j'avais étudié cette ouverture, la mauvaise, c'est que c'était il y a plus de 20 ans et que je me souvenais tout juste qu'il y avait énormément de pièges... heureusement, il ne la connaissait pas si bien que cela et se mis à réfléchir au 11eme, juste après un coup douteux de ma part, ne choisit pas la suite qui lui aurait donné un net avantage et me laissa une position avec un pion de plus, un avantage d'espace et de développement. Pendant que j'étais en train de suer, Jean et Raphaël avaient gagné un pion, mais la position d'Olivier me semblait assez compromise. Mon adversaire gaffait dans une position difficile, me donnant une pièce. Puis l'adversaire d'Olivier loupa un gain matériel, sacrifia un fou sur le roque, puis loupa un mat et évita de donner perpétuel pour permettre à Olivier de placer une magnifique combinaison avec double sacrifice de tour : 1-0. Mon adversaire abandonna dans la foulée : 2-0. Jean gagnait encore une qualité et gagnait facilement en finale 3-0. Entre-temps Valentin avait gagné quelques pions dans une attaque sur le roi et avait converti dans une finale facilement gagnante 4-0. Je n'ai pas vu comment Christophe a gagné : 5-0. Georges finissait par gagner une pièce et la partie : 6-0. Raphaël convertissait tranquillement dans une finale de fou son pion de plus : 7-0. Finalement, Patrick, qui avait plutôt défendu une position égale pendant la partie, finissait par gagner un pion. Son adversaire sacrifia alors un cavalier pour trois pions et ne restait plus pour Patrick qu'a butiner minutieusement avec sa pièce de plus les pions adverses : 8-0.
  Nous ne sommes pas encore complétement sauvé de le la relégation, mais presque (il faudrait au moins que l'on perde les deux prochains matchs, que Meximieux gagne les deux siens en rattrapant 12 pt de départage pour que nous ayons des chances d'être relégué...).


Le message de Pierre Oblin, capitaine de l'équipe 3 :

Hier, contre Clermont, score net de 4 à 2, sachant que nous étions venu à 6! Nulle de Thierry et moi même. Gain pour Jordan, Patrice, Charles et Théo.
Aujourd'hui, plus difficile contre Corbas. Frederic a sauvė l'honneur en gagnant, Patrice et Théo ont annulés. Reste un score de 5-1(*) contre nous. Merci à Jérôme, qui nous a cédé un joueur ce Dimanche, l'entraide entre capitaines ça existe. Il reste deux rondes, 11 et 12 avril pour conclure la saison, et nous assurer le maintien en N3.
Je vous solliciterai tous dans la semaine pour présenter des compositions complètes (cette fois ci)
(*) NDLR : Frederic Belot a 101 points de plus que Théo Andro et joue derrière lui, ce qui n'est plus autorisé depuis le début de cette saison (limite à 100 au lieu de 103 auparavant), d'où la victoire "administrative" (A-1) attribuée à l'adversaire.


Le message de Jérôme Blu, capitaine de l'équipe 4 :

Nous revenons hélas bredouilles de notre expédition dans les montagnes ardéchoises. Bien que personne n'a démérité, le score est sévère et sans appel: 5-0 pour Lamastre. Une fois encore nos adversaires nous surclassaient sur tous les échiquiers ou presque et de plus nous n'étions que 7 : le match s'annonçait compliqué.
La famille Lepoittevin nous a tout de même gratifié de deux belles nulles, avec un pion de plus pour Thomas et un pion de moins pour son père, Pascal et son adversaires ont bâti des forteresses impénétrables, tellement impénétrables que la nulle s'est imposée d'elle même. Isabelle et Gérard n'ont quant à eux pu prendre le dessus sur leurs opposants et Georges n'a pas réussi à s'imposer dans une position très légèrement supérieure après avoir décidé de jouer pour le gain en renonçant à placer un perpétuel. Son esprit combattif n'a hélas pas été récompensé. De mon côté encore des regrets: après avoir profité de l'ouverture ratée de mon adversaire, j'ai manqué le coche et n’ai su contenir ses assauts dans une position compliquée. Au bilan le score est tout de même un peu lourd et ne reflète pas la physionomie du match car tout le monde s’est bien battu. Je vous dis bravo à tous et merci (surtout aux chauffeurs) d'avoir fait ce long déplacement.
La prochaine ronde sera la dernière de la saison. Nous affronterons Montélimar le 12 avril sur leurs terres. Ils sont derniers du groupe et s’ils nous battent, nous prendrons leur place et seront relégué l’an prochain. Je vous invite dès à présent à le noter sur vos agendas car nous ne pouvons nous permettre de venir à 7 pour cette ultime rencontre. Nous avons toujours battu cette équipe et je serais très déçu si ne nous parvenons pas à gagner ce match.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire