Menu_horizontal

dimanche 10 mars 2019

animation pour la semaine au féminin de la FFE

Une nouvelle vision de l'adversaire: non vous ne voyez pas double !

L'Echiquier grenoblois s'était engagé à organiser une manifestation dans le cadre de la "semaine au féminin", animation soutenue par la FFE. Ce samedi 9 mars, au club, Eric Wegner a coordonné une séance d'initiation aux rencontres de paires dont le principe s'apparente un peu à celui des tournois de ping pong en double :  une femme et un homme forment une paire, qui joue contre une autre paire. La femme de la paire ayant les blancs commence, suivie par la femme de l'autre paire (qui joue donc le coup des noirs), puis ce sont au tour de ces messieurs, pour les blancs puis les noirs, et ainsi de suite. 
Mine de rien, l'obligation de se souvenir de qui doit jouer, puisque chacun ne joue qu'un coup sur deux, est assez déstabilisante au départ mais toutes les paires s'étant prêtées au jeu ont beaucoup ri. Cette façon de jouer permet d'envisager les échecs sous un angle complémentaire à la vision traditionnelle du jeu de combat: on joue aussi avec quelqu'un et non plus uniquement contre quelqu'un (comme au bridge, pour filer la comparaison ludique). Ce petit détail de sémantique n'est pas aussi anodin qu'il en a l'air et force l'esprit à chercher à comprendre aussi le plan de son partenaire, une façon beaucoup plus ludique de progresser que lors de l'habituelle séance d'analyse entre adversaires.



Cette initiation a été couronnée d'un franc succès puisqu'elle a convaincu pas moins de quatre paires de s'inscrire à la rencontre qui se déroulera samedi 16 mars, à la Chaufferie (98 rue Léon Jouhaux, Grenoble), à partir de 13h30, en partenariat avec le club de go, qui organise les championnats de France de paire go.
Les inscriptions sont toujours ouvertes pour cette rencontre, soit par sms 06 70 62 35 06, soit par mail (faraway-KL@hotmail.fr) soit au lieu du tournoi, jusqu'à 13h samedi 16 mars. 
Lancez-vous !
Retrouvez les informations sur ce tournoi pas comme les autres plus bas sur la page de ce blog, ou sur l'onglet  "Manifestations"

Aucun commentaire:

Publier un commentaire