dimanche 4 mars 2018

Coupe 2000 (Ouest)

La Coupe 2000, comme son nom l'indique, est réservée aux joueurs dont l'Elo est inférieur à cette barre un peu symbolique, mais, en dehors de cette restriction, elle est ouverte à tous les Elo. L'Echiquier grenoblois a engagé deux équipes pour la phase régionale de cette coupe, qui avait lieu pour la partie Ouest de la Ligue, à Bourgoin-Jallieu. 
L'équipe 1 alignait, par Elo décroissant: Patrick Lefebvre (1944), Bertrand Fahys (1907), Ethan Saya (1903) et Christophe Pinot (1891). 
L'équipe 2 était composée de : Achille Melis, (1338), Nathan Bergonzoli (1249), Moïse Samouh (1100) et Nicolas Desailly (1031).
A total, 9 équipes étaient présentes, ce qui a conduit à un appariement selon le système Molter. Trois équipes sont qualifiées pour la phase suivante à l'issue de cette manche. 

Comme j'ai eu la chance de véhiculer les 4 membres de l'équipe 2 vers le lieu du tournoi, je leur ai demandé pour quelles raisons ils s'étaient inscrits. Je vous laisse savourer les réponses, surtout la dernière:
- Parce que les tournois, c'est sympa 
- Parce que j'aime bien jouer en tournoi !
- Parce que j'ai fini tous mes jeux vidéos
- Parce qu'à la Coupe 2000, en principe, on peut rencontrer des joueurs super forts, c'est pas tous les jours, donc c'est bien !
La conversation a ensuite abordé des sujets aussi variés que l'orthographe de nénuphar, le devenir de la galaxie dans 4 milliards d'années et la dernière partie de Moïse, le tout entrecoupé d'éclats de rire. Bref, 4 coéquipiers décomplexés, enchantés de l'aventure et en pleine forme. J'espère sincèrement que l'ambiance était aussi bonne dans l'autre voiture. 
Je n'ai malheureusement pas pu assister à plus que la première ronde,  si bien qu'à l'heure où j'écris ces lignes, je n'ai pas encore tous les résultats.  
Toujours est-il que Patrick a rapidement pris l'avantage, pendant que Nicolas perdait un, puis deux pions. Ethan refusait la nulle proposée par son adversaire, tandis que Nathan sortait de l'ouverture plutôt insatisfait. Nicolas récupérait un pion, réussissait à trouer le roque de son adversaire et cherchait à s'engouffrer dans la brèche. Pendant ce temps, Christophe obtenait l'avantage avec des pions dépenaillés pour son adversaire, Bertrand empochait deux pions, Patrick gagnait du matériel en cascade, poussant son adversaire à l'abandon. Ensuite, les événements pour l'équipe 1 se sont précipité, si bien que je n'ai pas pu tout observer avant le joli score de 3 points et demi sur 4.  
Pour l'équipe 2, le score  de 0 sur 4 peut paraître sévère mais avec 500 point d'écart à chaque échiquier, que les parties de Moïse et d'Achille soient les deux dernières et que leurs adversaires sortent de la salle en disant : "Wahouh, ils sont coriaces !" est un sacré compliment. Bravo aux 8 de Grenoble. 

Ethan et Patrick, avec les blancs
Christophe et Bertrand, avec les noirs
Achille, Nathan, Moïse et Nicolas




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire