dimanche 18 mars 2018

Une jolie dernière ronde de Nat. IV

Ce dimanche se jouait la septième et dernière ronde de Nat. IV et nous affrontions Echirolles, septième au classement avec 10 points, alors que nous totalisions également 10 points et, grâce à un meilleur départage, étions classés 6ème. Georges Ziegler avait très gentiment accepté d'être le joker-surprise de l'équipe en jouant au premier échiquier mais des aléas de dernière minute, ou presque, ayant creusé subitement un "trou" dans l'équipe de Nat. III, il était convenu avec Frédéric Chomier, capitaine de l'équipe de Nat. III, et toujours avec l'accord de l'aimable Georges, que celui-ci jouerait en Nat. III. Restait donc un trou, et non des moindres, en Nat. IV que notre second vaillant joker-surprise, j'ai nommé Adrien Bonnard, acceptait de combler. La règle des 100 Elo étant passée par là, Adrien prenait le 7ème échiquier, remontant du même coup les six premiers joueurs d'une place et changeant les couleurs. A peine trois jours avant le match, on aurait pu croire que nous jouions à Othello reversi ou au taquin plutôt qu'aux échecs... 
Toujours est-il que l'équipe n'a certainement pas perdu au change puisqu'Adrien ouvrait le premier la marque pour l'équipe en un temps record et que très peu de temps après cette jolie victoire de bon augure, Nicolas, promu premier échiquier suite à la réorganisation, gagnait lui aussi. Malheureusement, Achille faisait une grosse gaffe et offrait un mat sur un plateau à son adversaire, qui ne se le faisait pas dire deux fois. Dans l'intervalle, et si ma mémoire est bonne, Thomas avait de la peine avec, si j'ai bien vu, une pièce de moins et Edwin de gros problèmes de temps dans une position complexe. Pour ma part, emportée par un optimiste inconsidéré, je devais donner la qualité,  et Moïse continuait tranquillement sa partie sur un échiquier clairsemé des deux cotés. Etant occupée à batailler pour ne pas perdre pied, je n'ai pas vu les défaites de Thomas et Edwin, la nulle de Léo et la victoire de Moïse, j'en suis désolée... Lorsque j'ai relevé la tête, j'étais la dernière à jouer de l'équipe, et après consultation de la feuille de match, je me retrouvais avec une grosse pression, puisqu'à 3 contre 3, ma position qui n'était pas fameuse m'obligeait au moins à ne pas perdre, pour ne pas faire perdre l'équipe.  
C'était donc, toute modestie mise à part, LE match des titans : le Capitaine-Président d'Echirolles contre la Présidente-Capitaine de l'Echiquier grenoblois, avec pour les deux la nécessité de ne pas perdre! Le roi de mon adversaire, sur cases noires, avec un fou de cases noires cloué en 8ème rangée et des trous  sur cases blanches n'était finalement pas si bien protégé qu'on aurait pu le penser, si bien que j'ai pu forcer mon adversaire à rendre la qualité et que la partie se termine de mon fait sur nulle par répétition de coup.
Le score de 3-3 termine donc cette jolie saison, qui a permis à plusieurs jeunes du club de s'exercer en compétition par équipe et à des "petits nouveaux adultes" de faire leur premières armes et de marquer leurs premiers points. 
Mais ... Et Georges, alors ? (traduction libre - et approximative- du fameux : "What else?" de l'autre Georges, vous savez, celui qui boit du café)... Et bien pour connaitre la suite des ébouriffantes aventures de Georges, il vous faudra lire la chronique de Nat. III !

Encore un très grand bravo à vous tous, (par ordre alphabétique):
Achille, Adrien, Aurélien, Edwin, Georges (Ziegler), Georges (Bou), Gino, Léo, Nathan, Nicolas, Moïse, Parchan, Pouria, Thomas (Buisse), Thomas (Boulze), Tobias
Une capitaine par interim ravie !
de G à D : Léo, Thomas, Moïse, Nicolas, Isabelle, Edwin, Achille, Adrien


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire