Menu_horizontal

mardi 2 juillet 2019

La première ronde après la moitié du tournoi (R5)

Dans le Trophée Cristina Foisor, les 4 premières chaises ont vu défiler pas mal de monde en 5 rondes. Pas moins de 13 personnes différentes, pour être exacte, sur un maximum possible de 20. Au score, c'est le joueur indien Swayangsu  Satyapragyan  qui s'est assis 'en tête de gondole' le plus souvent (4 fois), puis Silvia Alexieva (3 fois) suivi par Matheo Zachary et Kidambi Sundararajan (2 fois chacun). 
Ronde 5, tables 1 et 2
Les résultats de la ronde 5 nous permettent de retrouver demain mercredi pour la ronde 6:
Matheo Zachary, Swayangsu Satyapragyan et Silvia Alexieva, ainsi qu'un "petit nouveau" en table 1 avec les blancs, Ruslan Kurayan. 
Je ne suis pas absolument sure que compter les apparitions des joueurs sur les 4 premières chaises jusqu'à la ronde 5 soit une méthode fiable pour prédire le podium final, tant on sait que les surprises, jusqu'à la dernière ronde d'un tournoi, sont légion mais les paris sont ouverts ! J'offre un café ou toute autre boisson de son choix à la première personne qui m'aura donné le podium du Trophée Cristina Foisor dans l'ordre avant le lancement de la ronde 6. Vous pouvez voter par sms (06 70 62 35 06) ou déposer vos bulletins auprès des arbitres (avec vos nom et prénom !).   

Jouer aux échecs, pour beaucoup de gens, c'est surtout vouloir battre son adversaire. Le jeu d'échecs, tel que nous le pratiquons en tournoi, ne semble pas être, au premier abord, un jeu d'entraide ou une activité participative. Il n'est pas question à première vue d'avoir de l'empathie pour la personne en face de soi.  Cette image (assez rébarbative, avouons-le) est battue en brèche par des à cotés du jeu auxquels les "non-joueurs" ne pensent pas spontanément. 
D'abord beaucoup de joueurs sont soutenus moralement par des amis ou leur famille. C'est très vrai pour les enfants mais à Villard, il y a quelques groupes de copains, mêlant joueurs et non joueurs, qui sont des habitués. Ensuite, on peut s'intéresser fortement à la partie de la personne qui joue juste à coté. Pour preuve, le regard de Dmitry Stets sur la partie de son voisin, Christophe Gelas. 
Ensuite, qui n'a jamais gracieusement fourni sa feuille de partie à son adversaire afin que les erreurs de notation soient corrigées ? 

Et, bien entendu, le moment de l'analyse, avec son adversaire ou n'importe quel joueur volontaire, est un moment de partage et d'exploration des myriades de mondes cachés dans chaque partie, même perdue !


Du coté de l'Echiquier grenoblois:
Trophée Cristina Foisor: Victoires de Christophe Gelas, Yves Roche, Jean Peyrin, Edwin Akopian et Ethan Saya. Nulles de Ovidiu Foisor, Gérard Allel et André Isetta. 
Tournoi Accession: Victoires de Laurent Dubeuf, Justin Samouh et Guillaume Lambert-Hoareau; Nulle de Moïse Samouh. A noter que Didier Roy a bénéficié d'un "bye". 

Mention spéciale à Moise Samouh, encore  premier de la grille américaine après la ronde 5.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire