mercredi 20 avril 2011

CHAMPIONNAT DE FRANCE DES JEUNES - Montluçon 2011

En benjamins, Christophe GELAS poursuit sa route avec 5 sur 5. Il jouera Bilel Belhacene à la 6e ronde, seul autre joueur à avoir fait le plein des points. Bilel est, avec le cannois LAMARD, le joueur le plus coriace de cette catégorie. L'occasion pour Christophe de prendre une solide option pour un podium, voire mieux si affinité...

Dans cette même catégorie, Raphael BANDET, et Antoine DOMBRE se ressaisissent : Raphael a maintenant 3 sur 5, Antoine s'accroche à la moyenne avec 2,5 sur 5. Sébastien CACHARD poursuit son chemin de croix et perd ; il faudra se battre jusqu'au bout Sébastien !

En pupilles, Tobias BIANCHI gagne également et pointe à 3 sur 5, peut-être légèrement déçu de ne pas avoir accroché le wagon de tête dans la première moitié du tournoi.

En cadets, Hector MELEY fait peut-être une mauvaise opération en concédant la nulle : le résultat n'est pas si mauvais en soi, mais la conséquence est qu'il sera "flotteur montant" pour la ronde suivante, et donc apparié contre un fort joueur (2200) pour la 6e ronde.

Les petits entamaient leurs tournois aujourd'hui.
Chez les petits poussins, Damien LARY rate bêtement la première marche après avoir eu une pièce de plus ; il se ressaisit à la 2e partie, et nul doute qu'il faudra compter sur lui pour la suite des évènements.
En poussins, Samuel LAVAULT gagne ses 2 manches ; il sera apparié faible demain et on pourra voir sa capacité à jouer les premières places.
La poussine Linda GUTSCHE commence petitement avec 2 défaites, mais c'est sa première confrontation à ce niveau

Pas mal de satisfactions pour le reste de la ligue Dauphiné-Savoie : en cadets, Lucas DI NICOLANTONIO (Chambéry) avec 4,5/5 jouera la première table : en pupillettes, Laurane AUBERT (Annecy) totalise également 4,5/5 ; beaucoup d'espoirs aussi pour sa petite soeur, Estée, qui joue le tournoi petites poussines.

Nouvelles de l'intendance : comme il était prévisible, la vingtaine de chaises trouvée par l'organisation n'a pas suffit pour les 300 ou 400 parents supplémentaires qui sont arrivés depuis mardi après-midi. Il est au moins rassurant de savoir que la situation ne pourra pas s'aggraver (Machiavel ?)
Ce même mardi après-midi, réunion des directeurs de jeunes des ligues qui ont fait part de leur mécontentement unanime au directeur national des jeunes, lequel a stoïquement encaissé la bronca, manifestant même son accord tacite avec les récriminations.
Il est vrai qu'un bon ministre est, par définition, toujours d'accord avec ses administrés.
Reste à transmettre le message aux vrais décideurs.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire